Des bombardiers B-52 Stratofortress en vol au-dessus de l’Europe de l’Est : la démonstration de force de l’OTAN

Deux bombardiers B-52H Stratofortress sont apparus sur les radars de l’aviation civile en Europe de l’Est alors qu’ils survolaient dans le cadre d’un exercice d’entraînement.

D’habitude, on ne le voit pas malgré sa taille et on ne l’entend pas malgré la puissance de ses huit turboréacteurs. Ce jeudi, la balise de deux B-52H Sratofortress a été activée pour apparaître à la vue de tous sur la plateforme FlightRadar24, qui suit le trafic mondial de l’aviation civile.

Une transparence qui ne laisse aucun doute sur le message de dissuasion envoyé à la Russie. Ces avions de l’US Air Force auraient décollé de la base aérienne de Moron en Espagne. Ils n’atteignirent cette base que trois jours après le début de la guerre.

Dans le cadre de l’OTAN, ils ont mené un exercice de dissuasion à seulement 7 000 mètres d’altitude, survolant la Bulgarie puis la frontière roumaine avec la Moldavie, comme le montre le tracé de leur route. La dernière mission d’entraînement de ce type remonte à mars 2022, quelques semaines après le début de l’invasion russe de l’Ukraine.

Itinéraire du bombardier stratégique américain Boeing B-52H Stratofortress
Itinéraire du bombardier stratégique américain Boeing B-52H Stratofortress © FlightRadar24

Une opération courante

Avant cela, les deux bombardiers sont passés au-dessus du Danemark puis se sont dirigés vers l’est au-dessus de la mer Baltique et se sont dirigés vers le sud-est au-dessus de la Pologne à 280 km de l’oblast russe de Kaliningrad. Cependant, cette route n’a pas été rendue publique mais confirmée par le commandement aérien de l’Otan, selon le site. Air militaire.

“Cette opération de routine permet aux forces déployées de maintenir leur état de préparation et leur efficacité opérationnelles, tout en validant la capacité de frappe globale” toujours prête “de l’USAF”, a déclaré le général James Hecker, commandant de l’USAF Europe-Air Forces Africa et du Commandement aérien allié de l’OTAN.

Ce mastodonte des airs est un bombardier du renseignement capable de lancer des attaques nucléaires. Il peut voler à 15 000 mètres d’altitude et atteindre une vitesse proche de Mach1. Les deux avions ont la capacité de transporter jusqu’à 40 missiles de croisière à longue portée avec une puissance totale de 6 mégatonnes. Si cet appareil était initialement conçu pour emporter des bombes nucléaires, il est aujourd’hui armé de 32 tonnes de bombes conventionnelles et de missiles.

Pascal Samama

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *